top of page

VERVIERS, VILLE CONVIVIALE : Rénovation des Espaces Publics du Centre de Verviers

Le projet porte sur la rénovation de façade à façade des espaces publics du centre de Verviers afin d’améliorer la convivialité du centre-ville dans le cadre des Fonds Feder 2014-2020. L’ensemble du projet concerne un espace public d’environ 4,5 ha. La conception du projet a démarré en 2017. Le chantier a débuté en 2019 et a été mis en œuvre en 4 phases successives. Les 3 premières phases (Harmonie, place Verte, parc Fabiola, axe Xhavée - Crapaurue) sont aujourd’hui terminées et réceptionnées. La place du Martyr et la cour Fischer sont en cours de chantier (finalisation prévue fin 2024).


Verviers est à l’image de l’histoire entière des villes de l’Europe industrielle. L’effondrement de la séculaire industrie textile verviétoise a transformé la métropole affairée du 19e siècle en une ville qui ne peut être qu’inclusive, résiliente et durable.

La qualité du patrimoine bâti verviétois témoigne de cette aventure industrielle singulière mais aujourd’hui révolue. Une reconversion difficile jumelée au déplacement d’une population plus aisée vers les collines avoisinantes laisse aujourd’hui, à l’échelle de la ville, les traces de paupérisation, d’abandon et de fracture caractéristiques des mutations urbaines de la seconde moitié du vingtième siècle.


Parc Fabiola, lien piéton. © Matthieu Litt


Le projet s’attache à réidentifier un cœur de ville vert, attractif, animé, multifonctionnel, multiculturel et apaisé. Il cherche à augmenter l’attractivité du centre-ville tout en offrant aux habitants et aux usagers des espaces de convivialité appropriables.

Les axes de développement du centre-ville sont valorisés : la Vesdre et ses quais, le lien entre le diptyque de places centrales (place Verte et place du Martyr) et le centre commercial Verviers Ouest, l’axe historique du parvis de la Gare à l’Hôtel de Ville.


Ces axes de développement sont connectés transversalement par un maillage paysager. Les parcours sont jalonnés de séquences urbaines et végétales, de placettes et de temps d’arrêt liés au patrimoine, au grand paysage, aux usages actuels et futurs.

Le traitement des espaces publics est uniformisé avec un même langage de matériaux, de plantations et de mobiliers urbains (lecture d’un centre urbain) tout en développant des identités propres à chaque maillon en lien avec son contexte spécifique (grand théâtre, parc Fabiola, diptyque Martyr/place Verte, vieille ville, ...).


Les espaces sont conçus afin d’assurer leur polyvalence tout en définissant leurs appropriations par la cohabitation des usages (tourisme et patrimoine, culture, commerce et Horeca, transport public et écoles, divertissement, citoyens et riverains...).

Les projets en cours ou en devenir sont valorisés (théâtre, grand bazar, centre commercial, ...), induisant une dynamique positive de projets, une attractivité commerciale.


Chaque espace public emblématique du projet participe et renforce la vision d’ensemble, mais chacun est également caractérisé, conçu selon une lecture fine de chaque contexte spécifique.


Le Carrefour Harmonie a été transformé en un lieu d'arrêt convivial entre Verviers Ouest et l'hypercentre. Les trottoirs sont élargis devant les établissements Horeca. Les traversées piétonnes sont fluides et directes. Une ample jardinière basse avec des bancs insérés forme un salon urbain ; un moment d’arrêt sur le parcours et propose une perspective fleurie vers le monument classé de l’Harmonie.


Le Parc Fabiola a été transformé en un vrai parc urbain qui forme un lien apaisé entre Chic-Chac, la gare et le centre-ville. Les escaliers historiques de Chic-Chac sont retravaillés et rénovés, ils permettent d’offrir un lien direct depuis la gare vers le centre-ville, à l’abri de la circulation automobile, entre le square Chic-Chac et le parc Fabiola. Ce lien piéton permet de lier les deux espaces (le square et le parc) en un même grand espace vert de rencontre et de convivialité. Depuis le square, un belvédère donne à voir le parc Fabiola et le grand théâtre prochainement rénové.


Parc Fabiola, jardin pour chaque Verviétois. © Matthieu Litt


Le Parc Fabiola est un lieu dédié au vivre ensemble. Il offre des activités pour tous (enfants, adolescents, adultes, personnes âgées, hommes et femmes d’origine diverses). Le parc est élargi en utilisant la friche de l’ancienne voie ferrée désaffectée. Il est devenu un jardin pour chaque Verviétois avec de nombreuses « clairières » appropriables (fitness, plaines de jeux, salons...). Ce sont des nouveaux lieux de rencontre et de convivialité qui jalonnent le parcours. Les murets périphériques, candélabres et pierres d’entrée au parc sont rénovés à l’identique.

L’axe Xhavée-Crapaurue traversant le centre-ville (axe du bus structurant) a été reconfiguré de façade à façade. De nouvelles plantations sur toute sa longueur le transforment en axe (lien) vert. La voirie est limitée à deux bandes pour privilégier les trottoirs (mutualisés avec le parcage). De longs auvents/abribus sur mesure en acier peint avec éclairage intégré sont implantés le long de l’axe, offrant ainsi un abri au citoyen qui attend le bus et une identité spécifique au centre-ville. Les abri- bus implantés de part et d’autre de la Place Verte sont positionnés là où l’espace disponible de façade à façade est le plus large.


La Place Verte, espace emblématique et identitaire, est métamorphosée : ses plantations, ses immenses jardinières, ses fontaines et brouillard d’eau, son nouveau kiosque, ses lumières nocturnes participent à la construction de la ville immatérielle. La place est devenue un espace convivial de plain-pied, un espace de rencontres interculturelles et intergénérationnelles, un espace où l'histoire du lieu en donne son identité et la réinterprète au 3e millénaire. Les terrasses Horeca y sont unifiées et structurées le long des vitrines et entre les alignements d’arbres. Un subtil marquage dans la modulation des pavés définit des espaces dédiés pour cette occupation privée du domaine public. L’historique fontaine David est dégagée et restaurée. Une nouvelle fontaine de type « brouillard d’eau » est intégrée à son pied. À l’emplacement historique d’un ancien kiosque, autrefois ancien théâtre, un vaste auvent prend place. Il propose de réinterpréter l’ancien kiosque en un espace couvert ludique, un lieu identitaire de rassemblement citoyen. Cet auvent, construit en acier, supporté par uniquement 2 colonnes fait entrer la place dans le 3e millénaire. Aux extrémités (entrées) de la place, de grandes jardinières/bancs (formant également des éléments de sécurité passive) assurent la présence et la perception du « vert » tout en formant des sous-espaces d’arrêt appropriables.


Place Verte, plantations et jardinières. © Matthieu Litt


La Place du Martyr est transformée en un espace flexible et réversible, un lieu d’accueil des grands événements urbains. Les arbres, en grappes, créent des sous-espaces verts, construisent les extrémités de l’espace tout en laissant un grand vide disponible pour l’organisation d’événements au centre. L’espace dédié aux terrasses Horeca est agrandi et restructuré de la même manière que sur la place Verte. L’espace disponible pour les terrasses est clairement marqué au sol par une bande de petit granit qui, autour de l’îlot place du Martyr/place Verte, sert également de ligne guide. L’entièreté de la place est revue dans une même matérialité afin de renforcer l’homogénéité de la place et la lecture d’un même espace. La statue de Chapuis est déplacée et mise en évidence hors des circulations automobiles.


Le projet de Verviers, Ville Conviviale participe à une plus grande histoire que celle qui lui est spécifique. Il n’est qu’un maillon dans la résilience de la ville de Verviers et en même temps, il est porteur d’espoir d’un avenir nouveau ainsi que de la construction de son futur.




bottom of page